février 29, 2024
radar automatique

Contester un PV de radar automatique : comment procéder ?

Le radar automatique est un dispositif ayant pour but l’amélioration de la sécurité routière en verbalisant les usagers en excès de vitesse. Il permet de contrôler la vitesse des véhicules. Ce qui est intéressant avec ce dispositif, c’est que son PV peut être contesté à l’aide d’un avocat en droit routier. Toutefois, il faut bien suivre les étapes nécessaires pour que la demande de contestation aboutisse. Ainsi, cet article vous parle des manières utilisées pour contester un PV de radar automatique.

Les différents radars automatiques de contrôle de vitesse

En général, il existe deux sortes de radars automatiques.

Le radar automatique de vitesse classique

Il s’agit du radar de vitesse fixe. C’est le premier modèle qui a été utilisé. Placé sur le côté, c’est en fonction de son orientation qu’il pourra contrôler la vitesse des voitures par l’avant ou par l’arrière. Par ailleurs, il est important de savoir que ce dispositif va calculer la vitesse des automobilistes circulant sur la chaussée. C’est ensuite qu’il va comparer cette vitesse à la limitation en vigueur. Ainsi, si l’usager dépasse la vitesse autorisée, le radar va procéder à une prise de photo du véhicule. Celle-ci va permettre au radar d’émettre un flash visible par les automobilistes. On parle de se faire flasher quand cet outil procède au contrôle d’un excès de vitesse.

Le radar discriminant

C’est un radar automatique de vitesse classique qui présente quelques améliorations intéressantes. Son avantage, c’est qu’il peut différencier les catégories des voitures contrôlées. C’est d’ailleurs utile sur les voies rapides puisque la limitation de vitesse est différente en fonction de la catégorie de voiture qui circule sur les voies rapides. A titre d’exemple, la vitesse maximale autorisée pour un véhicule lourd est plus faible par rapport à celle d’un véhicule léger. Aussi, il est également nécessaire de savoir que ce radar n’a aucun problème à identifier sur quelle voie circule le conducteur en infraction. Cela s’avère nécessaire si plusieurs véhicules sont visibles sur une seule photo.

Les différentes possibilités pour contester un PV de radar

Contester un avis de contravention peut se faire de deux façons.

Par internet

Une contestation doit être réalisée généralement dans les 45 jours suivant la date de l’avis de contravention. Pour cela, les démarches à suivre sont les suivantes :

    • Se diriger directement sur l’interface du site de l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions,
    • Cliquer sur « Désigner, contester en ligne »,
    • Remplir certaines informations dont son numéro de contravention, son nom de famille ou raison sociale, la date de l’avis de contravention, et le numéro d’immatriculation de la voiture.

Par voie postale

Concernant cette deuxième option, il faudra remplir un formulaire de requête et l’envoyer avec un avis de contravention au Centre national de traitement. Cela doit se faire dans les 45 jours suivant la date d’envoi.

Par ailleurs, lors de l’opposition du paiement de l’amende, deux modes de contestation sont proposés :

  • Dans le cas où la voiture flashée a été volée, vendue ou détruite : il faut montrer des preuves et les joindre au formulaire.
  • S’il y a d’autres raisons valables : il faut envoyer le formulaire et joindre le montant de l’amende qui est demandé.

En conclusion, il est tout à fait possible de contester un avis de contravention pour certaines raisons. Cependant, pour que la contestation soit acceptée, quelques démarches sont à suivre. Dans le cas où vous ne savez pas ce qu’il faut faire, il vous est possible de demander l’aide d’un avocat en droit routier. Vous pouvez consulter le cabinet d’avocat de Maître Lionel SAPIR. Il intervient dans différentes branches du droit privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *