mai 30, 2024
ivre

Conduite en état d’ivresse : peut-on éviter la prison ?

Boire un coup lors d’une fête et prendre le volant peut avoir de graves conséquences. En effet, vous mettez en danger votre santé et bien évidemment celle des autres usagers de la route. Cela constitue d’ailleurs une infraction punie par la loi. Pour autant, pouvez-vous éviter la prison en cas de conduite en état d’ivresse ?

En quoi consiste réellement l’infraction de conduite en état d’ivresse ?

Il est important de bien comprendre l’infraction de conduite en état d’ivresse, car cette infraction fait partie d’une grande famille d’infractions qui est l’infraction d’alcool au volant. Cette infraction regroupe deux situations essentiellement distinctes qui sont la conduite en état d’ivresse et la conduite sous l’emprise d’un état alcoolique. Il faut donc faire la différence entre ces deux situations.

D’après les dispositions juridiques, l’infraction de conduite en état d’ivresse se caractérise par le fait que vous n’ayez fait l’objet d’aucune mesure de taux d’alcool. Cela veut simplement dire que l’agent des forces de l’ordre constate au cours de votre interpellation que vous présentez déjà des signes d’un état d’ivresse manifeste.

Ainsi, on peut conclure que vous conduisez en état d’ivresse si au moment de votre interpellation

  • Vous tenez des propos incohérents ou embrouillés ;
  • Vous avez un comportement agressif ;
  • Vous êtes dans un état de déséquilibre ou vous êtes endormi
  • Vous sentez l’alcool ;
  • Etc.

Quid de l’infraction de la conduite sous l’emprise d’un état alcoolique ?

Contrairement à l’infraction de conduite en état d’ivresse, la conduite sous l’emprise d’un état alcoolique se caractérise par la prise de mesure du taux d’alcool dans le sang. A cet effet, l’agent des forces de l’ordre peut utiliser plusieurs outils pour effectuer cette mesure. Nous pouvons citer entre autres l’éthylotest, l’éthylomètre et la prise de sang.

En fonction du taux d’alcool que l’on retrouve dans votre sang, l’infraction sera alors une contravention ou un délit. Tous les professionnels de la route doivent alors savoir que lorsque le taux d’alcool est compris entre 0,25 et 0,39 mg par litre d’air expiré (ou entre 0,50 et 0,79 g par litre de sang) l’infraction est qualifiée de contravention.

Par contre, lorsque le taux d’alcool est supérieur ou égal à 0,40 mg par litre d’air expiré (ou 0,80 g par litre de sang) alors l’infraction sera qualifiée de délit. Dans ce cas, vous devrez vous mettre à la recherche d’un avocat spécialiste du droit routier tel que TOUBALE LAURENT. En effet, en cas de délit, vous risquez une peine de prison de 2 ans.

Quels sont les moyens de défense pour éviter la prison ?

Dans le droit routier rien n’est perdu, même si vous risquez d’aller en prison. Toutefois, il faut savoir comment s’y prendre pour s’en sortir. Pour cela, il vaut mieux choisir son propre avocat plutôt qu’un avocat commis d’office. Grâce aux différents moyens de défense, vous pouvez éviter la prison ou sauver votre permis de conduire.

Demander une copie du dossier pénal

En demandant votre dossier pénal, vous pourrez le lire attentivement et voir s’il y a une seule exception de nullité. Si c’est le cas, le tribunal devra annuler votre condamnation.

Construire une bonne défense

Enfin, le deuxième moyen est de construire une bonne défense pour obtenir une dispense de peine et éviter la prison. A cet effet, votre défense doit être construite avec minutie. Elle doit être bâtie en respectant les règles et l’ordre du droit routier. C’est pour cela qu’il faut contacter un avocat spécialiste de cette matière. La dispense de peine ne sera pas perçue comme une condamnation.

Non seulement, vous n’irez pas en prison, mais vous ne perdez pas non plus de points sur votre permis de conduire. Il faut également prévoir un budget pour payer l’honoraire d’un avocat. C’est ce dernier qui vous permettra d’éviter la prison. Pour éviter la prison en cas de conduite en état d’ivresse, il faut savoir se défendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *