février 29, 2024
Métier juridique : quelles sont les missions d'un bâtonnier ?

Métier juridique : quelles sont les missions d’un bâtonnier ?

Le bâtonnier représente non seulement les avocats, mais facilite également la communication et les activités au sein de l’ordre de ces derniers. Il remplit plusieurs rôles vis à vis de l’institution, du public et de ses confrères. Suivez notre guide pour avoir plus de détails sur ses fonctions.

L’élection d’un bâtonnier

Un bâtonnier est élu démocratiquement par ses collègues avocats. Son élection prévaut toujours celui du conseil de l’ordre. Il est élu à la majorité des voix pour un mandat de deux ans. Ses fonctions commencent au début d’une année civile et se terminent de la même façon. S’il n’est pas immédiatement réélu, rien ne l’empêche de se présenter de nouveau à la prochaine élection. Pour mener à bien ses fonctions, il est assisté par un avocat successeur appelé le dauphin. Si vous recherchez des avocats de ce type ou un expert en droit civil, renseignez-vous auprès des Cabinets d’avocats inter-barreaux.

Les missions du bâtonnier

D’abord, il représente l’ordre, c’est le porte-parole des avocats. Le bâtonnier est là pour exprimer l’avis des experts directement liés à l’actualité en tant que représentant de l’ordre dans les actes de la vie civile. Cette représentation est formelle. Il est également l’interlocuteur des institutions publiques et communique aux membres les activités de l’ordre des avocats, notamment par la voix du bulletin.

À part cela, il veille aussi au respect de la déontologie professionnelle et la discipline au sein de l’ordre des avocats. Il est également amené à exercer le rôle de conseiller et d’arbitre. En effet, il résout les différends qui pourraient exister entre collègues et prend en charge les conflits entre magistrats et avocats. De même, il peut aussi traiter les réclamations des clients contre les avocats du Barreau.

Tout cela est d’ordre interne, mais il gère également les ressources humaines. En effet, il s’occupe de la gestion de 170 salariés et plus de 32 000 avocats. L’ordre des avocats est une entité de grande envergure, ce qui nécessite une gestion de quotidienne. En gros, il dirige l’ensemble du personnel salarié et exécute le budget voté par le conseil de l’ordre, et pour finir, il prend en charge l’organisation des services pour les avocats et le public.

Détails sur l’ordre des avocats

L’ordre des avocats est une entité qui regroupe les avocats intervenant auprès des juridictions au sein d’une république. Le fait d’avoir le titre d’avocat ne suffit pas pour être un bâtonnier, il faut s’affilier à l’ordre des avocats. Il y a un annuaire disponible au sein de l’ordre qui renseigne les coordonnées de chaque avocat, sa spécialisation, etc. Toutefois, il ne faut pas mélanger le bâtonnier de l’ordre des avocats et le conseil de l’ordre des avocats. En théorie, le premier est l’organe exécutif et le second agit en tant qu’organe délibérant. Le conseil de l’ordre est un organe qui possède les pouvoirs disciplinaires relatifs au barreau.
Vous l’aurez compris qu’il y a plusieurs termes qui concernent le bâtonnier. Il faut faire la différence entre barreau et l’ordre des avocats. Le barreau est l’ensemble des avocats qui intervient auprès du tribunal judiciaire. Il dispose également de la personnalité civile. En effet, cela est mentionné dans l’article 21 de la loi 71-1130 du 31 décembre 1971.

Le vice-bâtonnier : l’assistant du bâtonnier

C’est un avocat au sein du conseil de l’ordre. Il sert d’assistant aux différentes tâches du bâtonnier. Le vice est élu en même temps que ce dernier, ce qui signifie que le mandat est aussi le même. Le bâtonnier a la possibilité de déléguer une partie de ses pouvoirs. Cette délégation peut être permanente dans certains cas d’empêchement ou d’autres motifs justifiables. Ses missions consistent généralement à :

– Servir d’interlocuteur des pouvoir publics et des institutions ;

– Informer les membres du barreau des nouveautés ;

– Désigner les avocats commis d’office ;

– Faire le recrutement des salariés de l’ordre