avril 16, 2024
prisonner sou liberté conditionnelle

Quel est le rôle d’un agent de probation ?

Les agents de probation ont pour rôle de veiller sur les détenus bénéficiant d’une libération conditionnelle ou graciés. Ils doivent accompagner les prisonniers dans leur processus de réinsertion sociale. Une mission délicate, car ils doivent veiller au respect des conditions de libération ou de probation. Nous allons entrer un peu plus dans les détails.

La responsabilité des agents de probation

Un prisonnier peut bénéficier d’une réduction de peine pour bonne conduite. Il passera une évaluation avant de pouvoir être libéré et réinséré dans la communauté. L’agent de probation intervient ensuite pour faciliter l’adaptation de la personne à sa nouvelle vie. De plus, il sera en charge de le surveiller durant sa libération conditionnelle.

Si vous avez besoin de plus de précision, prenez rendez-vous avec un conseiller juridique tel que Maître FENOT Charles-Edouard à Fort-de-France en Martinique. Il sera en mesure de vous conseiller sur toute affaire relevant du droit.

Missions principales :

  • Trouver un emploi et un logis ;
  • Rédiger un rapport d’évaluation ;
  • Évaluer le comportement du contrevenant ;
  • Conseiller et rappeler à l’ordre en cas de besoin ;
  • Questionner l’entourage pour évaluer le comportement du contrevenant ;
  • Veiller au respect des conditions de libération imposées par le juge ;
  • Concevoir un plan d’intervention pour aider la personne à se responsabiliser ;
  • Orienter la personne vers une thérapie pour sa réinsertion en douceur ;
  • Interviewer la personne à une date fixée au préalable par le tribunal ou l’agent de probation.

Les différents intervenants

L’agent de probation collabore avec :

  • les travailleurs sociaux : pour la recherche de logement et de travail ;
  • les agents correctionnels : pour la surveillance des actions et des délits.

Leur QG est généralement localisé à proximité du tribunal afin de faciliter l’envoi des rapports et des documentations juridiques.

Les qualifications d’un agent de probation

Un agent de probation doit posséder des compétences précises afin de pouvoir effectuer son travail :

  • avoir au minimum un baccalauréat ;
  • être diplômé en criminologie ;
  • avoir effectué un service social ;
  • avoir occupé un poste à responsabilité ;
  • avoir des connaissances approfondies en sexologie ;
  • avoir des connaissances en psychologie et psychoéducation.

Cette liste n’est pas exhaustive, d’autres domaines de compétences peuvent s’y ajouter. Par ailleurs, l’agent suit une formation en fonction des besoins du poste.

Les conditions de la probation

La personne ayant commis un délit doit respecter certaines directives pour pouvoir jouir de sa liberté :

  • Il doit honorer le couvre-feu imposé ;
  • Il doit effectuer tous les jours des travaux communautaires ;
  • Il doit respecter les injonctions d’éloignement émis à son encontre ;
  • Il doit s’abstenir de fréquenter des criminels ou des lieux jugés inappropriés ;
  • Il n’a pas le droit de s’approcher des lieux publics à moins d’en avoir l’autorisation ;
  • Il a l’interdiction formelle de détenir une arme à feu et de consommer des substances hallucinogènes ;
  • Il doit respecter ses rendez-vous médicaux : thérapie, cure de désintoxication, etc.
  • Il a aussi l’interdiction formelle de partir sans aviser au préalable son agent de probation.
  • Cette liste de tâches est susceptible de changer en fonction du délit de la personne en probation.

Distinction entre une « ordonnance de probation » et « une liberté conditionnelle »

Un détenu en libération conditionnelle est toujours considéré comme étant un « prisonnier ». Il purge seulement une partie de sa peine en dehors de l’établissement pénitentiaire. Il va réapprendre à revivre en société.

Une ordonnance de probation est en quelque sorte une punition donnée à une personne qui a mal agi. Le non-respect de la probation peut conduire à une peine de prison ferme. Durant cette période, les moindres faits et gestes de la personne sont scrutés, car le but est de la remettre dans le droit chemin. La période de probation dure en moyenne trois ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *