juin 23, 2024
harcèlement

Victime de harcèlement sexuel au travail, qui peut vous aider ?

On observe différents cas de violence dans le monde de travail, y compris le harcèlement sexuel, ce qui a suscité une préoccupation majeure aux échelons national et international. Bon nombre d’employés, dont la majorité est la femme, se plaint d’être victime de ce type de harcèlement sur le lieu de travail. Cela cause souvent l’abandon de poste chez les uns, et entraîne des traumatismes chez les autres.

Qu’est-ce que le harcèlement sexuel au travail ?

Le harcèlement sexuel sur le lieu de travail se caractérise par l’action ou le comportement manifesté à des fins sexuelles. Le harcèlement peut paraître insultant ou encore humiliant pour les victimes. On dit harcèlement si ce type d’action se répète chez la même personne. Selon l’article L1153-1 du Code du travail, le harcèlement sexuel, dans le cadre des relations professionnelles, se distingue en deux types dont le harcèlement sexuel dû aux actes intimidants qui se répètent et le harcèlement sexuel résultant d’un fait unique. Celui provoqué par des actes répétés provient des comportements à connotation sexuelle non voulus. À cause de ces actes dégradants comme les regards insistants, le jeu de langue ou encore le sifflement, la dignité de la victime peut être affectée. Tandis que le harcèlement sexuel dû à un seul fait se manifeste par une pression exercée par le harceleur à la victime dans le but d’obtenir un accord de nature sexuelle. Ce type de harcèlement peut se présenter sous forme de chantage sexuel et ne se produit qu’une seule fois ou se répète.

Comment se manifeste le harcèlement sexuel au travail ?

Le harcèlement sexuel sur un lieu de travail peut se manifester sous diverses formes. Cela peut se produire physiquement en touchant directement le corps de la victime, d’une manière verbale ou encore par des gestes intimidants les victimes.

Qui sont les plus victimes de harcèlement sexuel au travail ?

Tout le monde n’est pas forcément à l’abri face au harcèlement sexuel au travail. Mais dans la plupart des cas, les femmes sont au premier rang lorsqu’on en parle. Ainsi, les hommes sont en général les auteurs de la majorité des cas.

À qui recourir en cas de harcèlement sexuel au travail ?

Bien que le harcèlement sexuel sur un milieu de travail constitue un problème constaté dans presque tous les pays du monde, les victimes hésitent encore à dénoncer les auteurs des actes. Ainsi, ce problème persiste toujours. C’est dans le but de mettre fin à cette problématique que le Bureau International du Travail se met en place. Il a imposé des lois et des réglementations contre le harcèlement sexuel au travail. Ce bureau peut sanctionner quiconque ayant écrit des faits relatifs au harcèlement sexuel. Alors, la victime peut faire appel au Bureau International du Travail en contactant des professionnels présents dans sa région ou directement en parler au juriste d’entreprise.

Quelles sont les sanctions encourues pour un harcèlement sexuel dans un milieu de travail ?

L’acte de harcèlement sexuel peut entraîner plusieurs conséquences chez la victime, il est alors considéré comme un délit pénal. Il touche en grande partie les droits de l’homme ainsi que le droit en tant qu’employé. Ainsi, quiconque commet ce délit est sanctionné d’une peine de 2 ans d’emprisonnement par la loi. Cela est accompagné d’une amende de 30 000 euros, ce qui est encore majorée si l’acte est commis par une personne se trouvant dans une hiérarchie supérieure que la victime. La loi pénale considère cela comme un abus de pouvoir. Mais si un salarié a commis le délit, la sanction est passible en fonction de la discipline mise en vigueur par l’employeur. Néanmoins, l’employeur a le devoir de prendre toutes dispositions nécessaires dans le but de prévenir tout le personnel de l’entreprise sur les faits de harcèlement sexuel. Il en est de même de faire connaître les sanctions qui peuvent encourir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *